top of page

L'art de s'en f*utre !

Permettez moi l’expression …

Une expression qui m’est venue à plusieurs reprises cette semaine passée, Suggérée « énergétiquement » lors de séances.


Nous nous prenons parfois (souvent, tout le temps?) bien au sérieux dans cette vie là, non ?


Nous jouons à « Faire » les adultes, à tenir un rythme (trop?) soutenu avec nous-mêmes, les enfants, la famille, le boulot, à avancer sans cesse dans une direction (qui n’est pas juste?), à avoir des exigences (justes ?) vis à vis de nous-mêmes, et des autres, à tenir un rôle coûte que coûte, personnel, professionnel (au delà de nos limites ?)


Et parfois, tout ça …ça épuise, ca questionne, ça fatigue, ça « stress », ça ne sait plus…


Notre mental (le « penseur » en nous) est malin pour nous pousser à ces jeux, à nous proposer de rester dans notre tête plutôt que d’écouter ce qu’il se passe plus bas… au niveau de coeur .


Jusqu’à quel point ? Quel niveau ?

Je vous laisse libre d’y répondre


Et Il m’est venu l’idée de partager avec vous cela : et si on s’en F*UTAIT ?

Je ne parle pas de tout envoyer valser (mais vous êtes libre de ça quand même ) avec colère et feu, non, Vous en f*utre, Avec plein d’Amour pour vous-même, pour l’Autre, je parle de faire vibrer ce terme plutôt « intérieurement », en vous.


Vous vivez un travail compliqué, trop dur ? Vous êtes dans un situation hors de controle? Ou autre chose qui vous dépasse ??


Je n’ai pas la solution pour ça, mais aujourd’hui, au moins, je me permets de vous proposer cela :

« Et si, là, intérieurement, j’osais exprimer, que je m’en f*us » baisser les bras avec Amour, non pas lâcher, mais poser nos masques, nos armures, nos cuirasses, notre mental, nos jeux d’adultes.

RESPIRONS un moment, Nous avons le DROIT, et le choix, toujours, de respirer dans tout ça, dans toute notre Vie…

Et faire descendre un moment notre attention au niveau des battements de notre cœur, point.

Puis Commencer une session de « Je m’en f*us » « Je me f*us la paix, là maintenant »

Car à l’intérieur, je ressens, je vois, j’ose, je sais peut-être déjà, Même si à l’extérieur je continue à « jouer l’adulte », à suivre un chemin, une activité, une personne, ou quelqu’un, quelque chose qui ne me « va » pas… au fond, je ressens, ma part d’enfant, ma spontanéité, mon/mes choix, mon authenticité, « mon cœur » , TOUT est là, depuis le premier jour…je vois, je me le permets, et j’en prends soin, là, au moins pour ce moment…

Le reste, là maintenant, je m’en f*us, avec Amour … J’ose.


Si ce partage sur cet art vous parle, et le partage sur le mental aussi, j’ai quelques lectures pour vous :

-le pouvoir du moment présent/ Eckart tolle (Je l’ai lu 10fois au moins, un bel accompagnant, pour faire de la place en soi )

-l’art subtile de s’en foutre / Mark Manson (Je ne l’ai pas encore Lu, Mais ça ne saurait tarder !)

-le pouvoir du moment présent/ Eckart tolle (Je l’ai lu 10fois au moins, un bel accompagnant, pour faire de la place en soi )


Belle session à Vous , osez


Julien




Comments


bottom of page